Le monde renversé

 

De quoi avait le plus besoin le capitalisme pour se développer ? Et bien c’était de main d’œuvre… Et c’est le ventre des femmes qui produit les ouvriers. 

Partenaire


Il a donc fallu installer leur contrôle. Dompter les femmes pour qu’elles restent sagement accessibles et productives. Puis se débarrasser de celles pouvant troubler cet ordre. La femme qui ne donne pas d’enfants, la femme un peu trop libre et libérée, la femme insolente sera jugée sorcière et tuée.

Clara Bonnet, Marie-Ange Gagnaux, Aurélia Lüscher et Itto Mehdaoui se rencontrent dans le cadre de leurs études de comédiennes à l’Ecole de théâtre de St Etienne et, les affinités se créant, décident de monter le collectif « Marthe » .
Ainsi née « Le monde renversé », une pièce sur un sujet qui les passionne: Les sorcières…
C’est mystérieux, c’est interdit, c’est politique et féminin… Et bien sûr, ça leur sort instinctivement des tripes.
Comme à nous toutes…

Et voilà qu’elles vont mettre à mal nos tripes justement, dans ce spectacle, pourtant, très drôle.
Nous voilà embarqués dans d’intenses montagnes russes, passant du rire, aux larmes ; découvrant surtout ce frisson presqu’euphorique d’une reconnaissance enfouie, celle de notre inconscient collectif… Parce que cette histoire de sorcière est loin d’être une fiction, c’est la nôtre.

Ce n’est pas une pièce traditionnelle, classique, construite avec un début, un milieu et une fin… Le collectif au nez bosselé nous balade avec, comme fil rouge, l’histoire de Marthe… de sa naissance à sa mort sur le bûcher.
Les scènes se suivent mais ne se ressemblent pas, la narration de la vie de Marthe est entrecoupée de scènes de lecture ou de scènes que nous avons toutes déjà pu vivre. Des paroles maladroites aux horreurs que la femme peut encore subir dans notre société patriarcale qui fait parfois preuve encore d’une violence d’un autre temps.
Les comédiennes jonglent avec l’Histoire et les histoires, avec les concepts de l’époque, avec les personnages qu’elles se passent de l’une à l’autre, et avec leur bric-à-brac d’outils de décor.
Elles jonglent et nous plongent, au passage, dans leur univers esthétique hors norme.

Alors voilà, ce sujet doit continuer d’émerger, des livres paraissent, des pièces se montent, les consciences s’éveillent, la société commence sa mutation, les sorcières sont toujours là, elles sont ta voisine, ta mère, ta collègue, ta sœur… et toi.

https://www.cdn-normandierouen.fr/le-monde-renverse/

https://www.facebook.com/collectifmarthe/

Écoutez l’émission « Le monde renversé » sur RADIO HDR, avec deux comédiennes du Collectif Marthe !
👉 https://www.radiohdr.net/2018/12/15/ca-nengage-a-rien-episode-17-le-monde-renverse/

 

Photo: © Dorothée Thebert Filliger

+Il n'y a pas de commentaires

Ajoutez